La renouée du Japon retour

La Sylve a inscrit dans ses statuts, dans son objet-même, le souci de l'environnement. Aussi a-t-elle répondu positivement à la demande de SITRARIVE concernant l'arrachage de la renouée du Japon.

spécification photo
La renouée du Japon

De quoi s'agit-il ? L'acronyme Sitrarive désigne le syndicat intercommunal et interdépartemental d'aménagement et d'entretien de la Thève, de la Vieille Thève, de la nouvelle Thève, du ru Saint-Martin et de leurs affluents ; c'est un organisme qui a ainsi, depuis 1988, une vue d'ensemble du bassin, depuis le sortir de l'étang de l'Épine à Mortefontaine jusqu'à la confluence dans l'Oise.

Or Sitrarive a constaté une invasion inquiétante de certaines berges par une plante exotique invasive, la renouée du Japon, qui, si on laisse faire, continuera de progresser et finira par coloniser de façon exclusive toutes les berges situées en aval.

La Sylve s'est associée à l'action de l'organisme institutionnel pour endiguer cet envahissement, en participant activement aux campagnes d'arrachage de la renouée du Japon qui envahit les rives de la rivière à la sortie de Coye-la-Forêt.

Une première séance d'arrachage a eu lieu le 29 juin 2017. Mais il faut renouveler régulièrement l'opération jusqu'en novembre, date à laquelle seront plantés des arbres, notamment des saules, destinés à ombrager la rive et à nuire à la renouée qui aime la lumière.

 

Campagnes d'arrachage retour

En 2017, les différentes actions ont permis de limiter la prolifération de cette plante exotique envahissante. Le foyer a fortement diminué le long de la berge gauche de la rivière Nouvelle Thève, ce qui était l'objectif recherché.

spécification photo
Campagne d'arrachage 2017

Les boutures de Saule plantées à l'hiver 2017 commencent à se végétaliser, mais leur couvert ne sera pas assez important pour priver la Renouée de lumière. Il est important de noter que les repoussent de Renouée sont moins importantes sur ce secteur grâce au travail d'arrachage minutieux des bénévoles. Il est suggéré sur ce secteur une ou deux interventions d'arrachage manuel des jeunes pousses de Renouée. Puis étudier la possibilité de réaliser un ensemencement de graminée afin de couvrir le substrat et concurrencer directement la repousse de cette plante.

spécification photo
Plantation des saules

Sur la partie centrale de la parcelle, il faut noter l'intervention du propriétaire qui a regroupé les tas de déchets verts afin de les éloigner du cours d'eau. Le site devient plus accessible et facilitera le travail des intervenants. Une concertation avec France Galop et la ville de Coye-la-Forêt doit être lancée pour trouver des solutions sur la gestion et le traitement des rémanents (produits d'arrachage et de fauche). Sur ce secteur la Renouée est plus virulente, les repousses dépassent les 10 cm et la densité y est forte, il faudra échanger sur la nécessité d'intervention sur ce secteur qui demandera un travail plus fastidieux.

Planning provisoire et évolutif :

  • Mercredi 30 mai 2018 : une intervention pour arracher les repousses de Renouée.
  • Mercredi 27 juin 2018 : une intervention d'arrache ou de fauche en fonction de vivacité des plantes
  • Mercredi 25 juillet 2018 : Gestion des rémanents et une intervention de fauche.
  • Mercredi 12 septembre 2018 : Demi-journée de formation et sensibilisation par le Conservatoire Botanique National de Bailleul sur la gestion des plantes exotiques envahissantes et sur les plantes patrimoniales de la région (à confirmer).
  • Mercredi 17 octobre 2018 : Arrachage des repousses le long de la Nouvelle Thève et semis de graminée.
  • Mercredi 14 novembre 2018 : dernière intervention à prévoir en fonction de l'évolution du foyer de Renouée.
spécification photo
Arrachage de la renouée

Le rendez-vous est fixé à 9 heures, chemin des Aulnes (première route à droite, à la sortie de Coye sur la départementale en direction de Lamorlaye, à l'entrée du terrain de France Galop).

Fin des opérations à 12 heures.

Il est préférable de venir avec des gants et des bottes. Le PNR fournit des outils (sécateurs, bêches et fourches).

Il est bien sûr possible de ne pas rester trois heures durant. Chacun contribuera en fonction de ses disponibilités et de sa forme physique.