Fagus sylvatica
Fagus sylvatica
  • Nom scientifique : Fagus sylvatica
  • Famille :  Fagaceae
  • Floraison : avril – mai

Qui suis-je ?

Le Hêtre, Fagus sylvatica famille des Fagacées, anciennement Cupulifères, se plaît dans toute l’Europe où il peuple nos forêts de feuillus. Son tronc se dresse très droit. Il déploie autour de lui ses longues branches formant un couvert protecteur, ombragé. Ceci implique l’absence de végétation sous son couvert, même ses jeunes pousses qui manquent de lumière végètent durant de longues années avant que la mort de l’arbre mère intervienne, raison pour laquelle certains ont un tronc moins droit, ils cherchaient la lumière.

Hêtre commun
Fagus sylvatica

Comment me reconnaître ?

Grand arbre qui peut atteindre jusqu’à 45 mètres de haut, son tronc droit est couvert d’une écorce lisse, grise, presque argentée. Ses feuilles, alternes, ovales, entières aux bords un légèrement ondulés portent des cils blancs et soyeux, les nervures sont également cillées. Ses fruits, les faînes, de forme trigone sont logés par trois dans une cupule hérissée d’épines molles.

Où le trouver ?

Dans toute l’Europe de la Méditerranée au sud de la Suède et de l’atlantique à l’Oural.

Histoire

Dans la mythologie celtique il était l’aspect féminin, son pendant masculin était le chêne. Dans la Rome antique il fût l’objet d’un culte ; un quartier de Rome était nommé Fagutal. Cent ans plus tard, à l’époque de Pline, un hêtre sacré poussait à côté d’un temple dédié à Jupiter Fagutalis (*).

* Jacques Brosse – Dictionnaire des arbres de France – Ed. Bartillat 2002

Plante comestible

Faines de fagus sylvatica
Cupules aux épines molles
et feuilles cillées en mai

En automne, les faînes se récoltent, elles ont une saveur proche de celle des noisettes. Les belles fainées n’ont lieu que tous les six ou sept ans lorsque c’est le cas vous pourrez faire une belle récolte. Anciennement les faines procuraient une huile qui ne rancit pas (elle se conserve jusqu’à dix ans).  Attention  : Les faînes sont des fruits secs riches en lipides et glucides. Elles sont comestibles, mais les tanins les rendent légèrement astringentes et toxiques pour l'homme si elles sont consommées en quantité.

Beaucoup d’animaux se nourrissent de faînes, cerfs, chevreuils… Anciennement les éleveurs emmenaient leurs bêtes à la fainée comme dans d’autres régions, les porcs allaient à la glandée.